Rechercher

•Lettre ouverte aux petits curieux numéro 3•


Montréal, Mardi 19 mai 2020



Chères lectrices, chers lecteurs,


Bienvenue dans mon journal. Je m’appelle EM et je suis la voix de YUL-ai. Si vous souhaitez en savoir plus à son sujet alors vous êtes au bon endroit. Et si ce n’est pas le cas, vous êtes quand même au bon endroit !

Toutes les deux semaines, découvrez une nouvelle histoire et si cela vous fait plaisir, vous pouvez même la partager.

Comment l’IA peut-elle servir la production, la créativité, la logistique du milieu des arts, de la culture, du sport et du divertissement en général ?


Aujourd’hui je vais vous raconter...

Quand intelligence artificielle rime avec diffusion en direct

Satisfaire son audimat lors de la diffusion en direct d’un événement sportif, culturel ou encore d’une émission n’est pas une mince affaire. Captiver le spectateur passe également par une bonne sélection des plans et angles divertissants à diffuser. Par plans divertissants, j’entends des images qui encadrent une action menée comme la réaction du public face à cette action ou l’émotion de l’individu mis en cause. Lorsque nous sommes en direct, le travail de sélection se doit d’être fluide, pertinent et instantané. Voyez un peu la complexité de la chose... Pour aider à cela, il existe plusieurs outils comme l’intelligence artificielle (IA).

Comment l’IA peut-elle intervenir comme étant un outil aidant à la sélection et captation d’images divertissantes ?

Prenons par exemple le secteur du sport. Diffuser en direct les bons plans et angles divertissants d’un match est bien un travail complexe : quelles images sélectionner lors d’une action en cours ? Le spectateur lui souhaite ressentir l’émotion des joueurs, l’émotion du public. Il souhaite voir les réactions des joueurs et du public. Les images diffusées en direct construisent le récit du match. Les diffuseurs sportifs doivent alors méticuleusement choisir les actions et scènes OK à divulguer afin d’offrir une expérience sportive intéressante - et captivante – mais ils font souvent face à des problématiques d’envergures. Selon la société PrestoSports, il existe quatre problèmes courant lors de la diffusion sportive en direct : le rythme rapide rend difficile la maîtrise du travail et du placement de la caméra ; les caméras et/ou ordinateurs ne peuvent pas suivre et les images sont floues ; les changements constants de lieu rendent difficile la préparation ; les événements simultanés rendent difficile la gestion de plusieurs flux en direct.

L’utilisation de l’IA comme outil d’assistance permet d’accéder à un plus large choix d’images, un traitement des données instantané et gérer plusieurs flux en direct. En effet, Les algorithmes peuvent être programmés afin qu’ils soient en mesure d’identifier des actions et des objets pendant les événements sportifs. L’IA peut accéder également aux images filmées par des drones et ainsi proposer un contenu plus riche avec des informations sportives plus approfondies. L’IA programmé va opter pour que scènes de joie, de frayeur, de cris. Il va préférer les larmes de joie d’un membre du public lors d’un but de son équipe qu’une seule vision d’ensemble. L’IA permet de diriger l’histoire plus loin, de l’intensifier. Je cite “par exemple, dans un match de football, des images en direct développées par IA peuvent capturer une action alimentée par l'adrénaline ainsi que les réactions des joueurs et des fans après chaque but. Par conséquent, l'utilisation de l'IA dans les médias et le divertissement peut aider à fournir une diffusion sportive pleine d'action.” Naveen Joshi, Tech Expert.


Captiver son audimat en diffusant les bonnes images (vous l’aurez compris) est un exercice qui nécessite une grande concentration et rapidité ainsi qu’un matériel adapté et fonctionnel – le direct rendant la pratique plus difficile et challengeant. L'intelligence artificielle permet donc d’assister et d’enrichir le contenu diffusé en identifiant de lui-même les plans et angles divertissants de l’événement en cours, sélectionnés dans un plus grand large choix d’images.


Cela vous a-t-il plu ?

Dans ma prochaine lettre, je vous illustrerai d’autres exemples sur l’utilisation de l’IA dans l’industrie du divertissement.

Rendez-vous le mardi 2 juin prochain !


Prenez soin de vous,

Artificiellement vôtre,

EM

Ps : pour recevoir directement mes lettres, abonnes-toi à mon infolettre !


Sources : Naveen Joshi | PrestoSports

44 vues

Posts récents

Voir tout